2017 Éditions Faton

Éditions Faton

25 rue Berbisey, 21000, Dijon

Tél. : 03.80.40.41.21

E-mail : infos@faton.fr

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
Hyacinthe Rigaud Catalogue raisonné Éditions Faton Ariane James-Sarazin
Hyacinthe Rigaud Catalogue raisonné Éditions Faton Ariane James-Sarazin
Editions Faton Hyacinthe Rigaud Catalogue raisonné

Le duc d'Harcourt change de mise

27 Aug 2018

Catalogue concerné : I. Catalogue des portraits peints / Portraits d'attribution certaine

Période : Troisième période (de 1690/1691 à 1699/1700)

Numéro déjà catalogué : *P.550 (pages 186-187)

Rubrique concernée : Œuvres en rapport / Répliques conservées

Nature de la mise à jour : ajout d'une réplique

Fig. 1 : Hyacinthe Rigaud et atelier ou Atelier de Hyacinthe Rigaud, Portrait d'Henri, duc d'Harcourt, 1697-1705, collection particulière

(c) Genève enchères

 

 

 

 

NOUVELLE RÉPLIQUE

[En buste]

Hyacinthe Rigaud et atelier ou Atelier de Hyacinthe Rigaud

Henri, duc d'Harcourt

Ht. rentoilée. H. 0,83 ; L. 0,62 m ; plusieurs cachets [en cours d'identification] portés sur le châssis, postérieur, dont un, à l'encre rouge, formé par les initiales D.B. sommant l'expression 1 + A, le tout ceint dans un carré ; quelques restaurations et repeints.

Coll. part.

Hist. : Peint entre 1697 et 1705 ; vente Genève, Genève Enchères, 19 septembre 2018, lot 462, repr. (Ecole française du XVIIIe siècle, suiveur de Hyacinthe Rigaud, Portrait d'homme en armure).

 

 


Modèle assidu de Hyacinthe Rigaud, bien que peu présent dans ses livres de comptes, le duc d'Harcourt n'en finit pas de susciter nos interrogations. Il fut peint au moins à deux reprises par le maître, comme nous l'avons démontré dans notre ouvrage en 2016 : la première fois en 1694 [1] pour la modique somme de 120 livres, soit un simple buste en cuirasse, de profil vers la droite, bras gauche levé, tandis que le bras droit repose contre le corps ; la seconde fois entre 1697 et 1703 [2], selon un format plus ample, jusqu'aux genoux, dans l'attitude que Rigaud avait inventée en 1697 pour le Grand Dauphin [3], mais avant que le duc ne devienne maréchal en 1703 puisque son bâton de commandement apparaît dépourvu de fleurs de lys. Nous nous étions fait l'écho, sur ce site en mars 2017 [4], de la mise en vente en Autriche à l'automne 2016 d'une réplique en buste de ce second portrait, qui fut suivie quelque temps après, à la mi-septembre 2017 à Drouot, par une petite toile en forme de ricordo de cette même version en grand. C'est aujourd'hui une variation en buste tout à fait intéressante et inédite qui va être proposée le 19 septembre prochain à Genève [Fig. 1].

 

La physionomie de notre homme est celle d'Henri, duc d'Harcourt (1654-1718). Bien reconnaissables, les traits du modèle sont ceux, vieillis par rapport à l'effigie de 1694, que Rigaud lui prête entre 1697 et 1703. La haute perruque vient conforter ce rapprochement. Si l'attitude, en buste de trois quarts vers la droite, le visage tourné vers le spectateur, et la mise, un capiteux manteau de velours rouge enroulé autour de la cuirasse, rappellent les silhouettes que Rigaud affectionne pour certains de ses nobles d'épée dans les années 1710-1715 [Fig. 2], le nœud noir perdu dans la chevelure correspond à l'effigie en grand de 1697-1703 [Fig. 3] et, le bâton de commandement n'étant pas visible, le seul élément de datation consiste dans l'absence du ruban bleu de l'ordre du Saint-Esprit que le duc obtint du roi en 1705.

 

Fig. 2 : Hyacinthe Rigaud, Portrait de Bonaventura d'Ortaffa y de Vilaplana, 1715, collection particulière

(c) Balclis

 

 

 Fig. 3 : Hyacinthe Rigaud, Portrait d'Henri, duc d'Harcourt, après 1697 et avant 1703 [ajout postérieur du cordon bleu], collection particulière

(c) droits réservés / Ariane James-Sarazin

 

 

Quoique dans l'attente d'un examen prochain de visu, nous pouvons toutefois d'ores et déjà constater, au regard des images de détail [Fig. 4] qui nous ont été aimablement fournies par Madame Anne-Claire Fichot, que cette nouvelle effigie du duc d'Harcourt présente de nombreux éléments qualitatifs (la petite humeur dans le regard, les mèches vigoureuses, le moelleux du velours, la légèreté du col en dentelle, etc.) qui militent en faveur d'une attribution à l'atelier de Rigaud, voire à Rigaud et à son atelier. Il est tout à fait envisageable que le duc ait fait exécuter, soit en même temps que son grand portrait jusqu'aux genoux et avant même qu'il ait été achevé, comme cela fut le cas pour le duc d'Antin [5], soit immédiatement après, une déclinaison en buste, dans une attitude et avec un ajustement "composés exprès pour cette forme par M. Rigaud", si l'on nous permet de reprendre une expression récurrente sous la plume des amis du maître, Hulst et Mariette…

 

Fig. 4 : Hyacinthe Rigaud et atelier ou Atelier de Hyacinthe Rigaud, Portrait d'Henri, duc d'Harcourt, 1697-1705 (détails), collection particulière

(c) droits réservés

 

 

 

 

 

 

Notes

 

[1] Voir Ariane James-Sarazin, Hyacinthe Rigaud (1659-1743), Dijon, Editions Faton, 2016, tome II : Le catalogue raisonné, n° *P.384, p. 134-135.

 

[2] Ibid., n° *P.550, p. 186-187.

 

[3] Ibid., n° *P.549, p. 183-186.

 

[4] Ariane James-Sarazin, "Une version en buste du second portrait d'Henri, duc d'Harcourt", Hyacinthe Rigaud (1659-1743). L'homme et son art - Le catalogue raisonné, Editions Faton, [en ligne], 26 mars 2017, URL : http://www.hyacinthe-rigaud.fr/single-post/2017/03/26/Une-version-en-buste-du-second-portrait-du-duc-dHarcourt

 

[5] Voir Ariane James-Sarazin, Hyacinthe Rigaud (1659-1743), Dijon, Editions Faton, 2016, tome II : Le catalogue raisonné, n° P.1110, p. 369.

Pour citer cet article

 

Référence électronique

Ariane James-Sarazin, "Le duc d'Harcourt change de mise", Hyacinthe Rigaud (1659-1743). L'homme et son art - Le catalogue raisonné, Editions Faton, [en ligne], 27 août 2018, URL : http://www.hyacinthe-rigaud.fr/single-post/2018/08/27/Le-duc-dHarcourt-change-de-mise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Ariane James-Sarazin Hyacinthe Rigaud Catalogue raisonné
INDEX
  • Black LinkedIn Icon
  • Twitter Basic Black
NEWSLETTER
ARCHIVES
Please reload

L'AUTEUR
Ariane James-Sarazin