Les auteurs : Ariane James-Sarazin & Jean-Yves Sarazin

ARIANE JAMES-SARAZIN

  • Black LinkedIn Icon
  • Twitter Basic Black

Ancienne élève de l’École nationale des chartes, de l’École du Louvre, des universités Paris I et Paris IV Panthéon-Sorbonne et de l’Institut national du patrimoine, Ariane James-Sarazin (née en 1971) est archiviste-paléographe et conservateur en chef du patrimoine.

Elle a occupé successivement les postes de conservateur à la direction des Archives de France, de chef du département de l’action culturelle et éducative / musée de l’Histoire de France aux Archives nationales, de chef du service des Expositions de la Bibliothèque nationale de France, avant d’être nommée directrice des musées et de l’artothèque d’Angers d’octobre 2012 à décembre 2015. Élevée au grade de chevalier de l'ordre des arts et lettres en septembre 2016 pour son action à Angers, elle est actuellement en poste à l'Inspection des patrimoines (collège musées).

Elle a parallèlement à ses fonctions été chargée de cours à l’Institut national du patrimoine, à l’École du Louvre, à l’université catholique de l’Ouest et à l’université d’Angers. Elle est membre du comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication, ainsi que de la commission d’acquisition du musée national des Châteaux de Versailles et de Trianon.

Spécialiste de l’art du portrait à l’époque moderne, et plus largement de la peinture, des arts graphiques et de l’histoire des mentalités du XVe au XVIIIe siècle, domaines auxquels elle a consacré de nombreux articles et ouvrages, Ariane James-Sarazin a été reçue docteur en histoire de l’art à l'École pratique des hautes études en 2003. Sa thèse (3000 pages, 10 volumes), consacrée au peintre Hyacinthe Rigaud, a été le point de départ de cet ouvrage.

JEAN-YVES SARAZIN

Archiviste paléographe, historien de l'époque moderne et plus particulièrement du notariat, Jean-Yves Sarazin (1967-2016) était conservateur général des bibliothèques et dirigeait le prestigieux département des Cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France (BnF).

Trop tôt disparu des suites d'une longue maladie contre laquelle il a lutté avec un courage sans faille, Jean-Yves Sarazin était, selon la BnF, « l'homme de tous les savoirs, de tous les médias, de tous les publics. Il portait passionnément la cartographie, au croisement de l'histoire, de l’histoire sociale, des sciences et de l'histoire de l'art. Il avait le goût de la conservation des supports anciens – il dirigea de 2005 à 2009 le service de restauration de la BnF – tout autant que du numérique. Il avait la passion de la transmission et de la médiation, sous toutes leurs formes, du colloque scientifique à l'accueil des scolaires en passant par l’édition grand public ou les conférences débat ».

Passionné par la paléographie et la diplomatique dès ses études à l'université de Reims, il avait consacré sa thèse de l'École nationale des chartes (1995) aux Clercs jurés, tabellions et notaires royaux à Châlons-en-Champagne au XVIe siècle et avait reçu le prix Favard de Langlade de l’Institut international d’histoire du notariat en 1994. Il avait également composé une Bibliographie de l’histoire du notariat français (1200-1815), Paris, Lettrage-Distribution, 2004, « une somme en la matière que tout amateur d’histoire notariale se doit d’avoir » selon Marie-Françoise Limon-Bonnet, conservateur général du patrimoine et responsable du Minutier central des notaires de Paris aux Archives nationales.

Au-delà de l’histoire du notariat, son sujet de prédilection fut la cartographie, des portulans les plus vénérables aux plans de Paris, du monde et des océans à la ville-capitale comme en témoignent nombre de ses publications : citons entre autres Rêves de capitale. Paris et ses plans d’embellissement, Paris, BnF, 2003 ; Le Paris des Lumières d’après le plan de Turgot (1734-1739), avec Alfred Fierro, Paris, Réunion des musées nationaux, 2005 ou encore, Villes de France, cartes, plans et vues, Paris, Assouline, 2007. Directeur scientifique du Répertoire des cartographes français, Jean-Yves Sarazin fut également commissaire de nombreuses expositions dont plusieurs ont fait date comme L’Âge d'or des cartes marines, avec Catherine Hofmann, Hélène Richard et Emmanuelle Vagnon à la BnF en 2013, ou Made in Algeria. Généalogie d'un territoire, avec Zahia Rahmani au Mucem en 2015. La dernière, intitulée Le Monde en sphères, doit s'ouvrir dans quelques mois au Louvre Abou Dhabi. Jean-Yves Sarazin était enfin membre de nombreuses sociétés et organisations scientifiques françaises ou internationales.

Très fidèle à la BnF où il avait effectué la plus grande partie de sa trop courte carrière, il était un membre actif du comité consacré à son histoire. Il avait aussi participé, avec une vision innovante, à l'élaboration du projet scientifique et culturel que porte actuellement la BnF pour son site Richelieu. La BnF était, en somme, son autre maison, elle qui, « avec le décès de Jean-Yves Sarazin perd, toujours selon elle, un de ses meilleurs conservateurs, attaché à la faire mieux connaître et à la projeter avec brio dans l'avenir ».

L'éditeur : Éditions Faton
  • Black Facebook Icon
  • Twitter Basic Black

     Société indépendante et familiale située à Dijon, les Éditions Faton sont spécialisées depuis plus de 35 ans dans la publication de revues culturelles et éducatives dans les domaines de l'histoire de l'art, l'archéologie, l'histoire, la culture générale, la jeunesse et le sport et dans l’édition de Beaux Livres et ouvrages de prestige dans les mêmes domaines.

L'ouvrage : Hyacinthe Rigaud.

L'homme et son art - Le catalogue raisonné

Fruit d'années de recherches, patientes et réfléchies, commencées en 1991 dans le cadre d'une thèse de l'École nationale des chartes, soutenue en 1995, puis élargies en 2003 dans le cadre d'une thèse de doctorat à l'École pratique des hautes études (consultable librement, sans possibilité de refus d'accès ni nécessité d'obtenir une autorisation préalable aux termes de la loi, depuis 2008), l'ouvrage en deux tomes d'Ariane James-Sarazin et Jean-Yves Sarazin s'impose comme une étape décisive en histoire de l'art moderne.

Pour la première fois, les auteurs proposent le catalogue raisonné complet des œuvres du grand peintre français Hyacinthe Rigaud (Perpignan, 1659-Paris, 1743) : plus de 1500 numéros organisés chronologiquement, tous rigoureusement étudiés, dévoilent bien des aspects méconnus du portraitiste de prédilection des élites européennes, à travers son œuvre prolixe, peintures, dessins, répliques, copies et gravures.

Le catalogue raisonné est précédé d'une ample biographie du peintre, établie avec une méthodologie minutieuse, ainsi que d'une étude fouillée de la clientèle, du processus de création, du style et de son évolution. De nombreuses annexes complètent cette somme d'érudition et de sensibilité : iconographie du peintre, chronologie raisonnée, généalogies, dictionnaire des élèves et des collaborateurs, aperçu de la fortune critique, table de concordance avec l'édition des livres de comptes de Joseph Roman en 1919, état des sources, bibliographie, pièces justificatives et index.

Marqueur de l'évolution de la mode et des textiles, révélateur des intrigues de Cour, objet du paraître social, symbole de l'image royale, le portrait, miroir des enjeux d'une époque, offre une mine d'informations aux disciplines connexes de l'histoire et de l'histoire de l'art. Porté par une langue claire et accessible, généreusement illustré, l'ouvrage d'Ariane James-Sarazin et Jean-Yves Sarazin constitue un nouvel outil indispensable aux amateurs d'art exigeants et passionnés, qui y trouveront l'étude la plus riche jamais publiée sur le peintre par excellence de l'histoire de France, à la croisée du Grand Siècle et des Lumières.

Cet ouvrage a reçu le Prix Marianne Roland-Michel 2014 décerné par la Fondation Marianne et Roland Michel de l'Institut de France, le jury étant composé, sous la présidence de Mme Christine Peltre, professeur à l'Université de Strasbourg et présidente du Comité français d'histoire de l'art, de Mme Katie Scott, Reader, University College London, The Courtauld Institute of Art et de MM. Philippe Bordes, professeur à l'Université de Lyon, Thomas Kirchner, professeur à la Johann Wolfgang Goethe Universität de Francfort et Roland Recht, de l'Institut, professeur émérite au Collège de France.

 
 
 

2017 Éditions Faton

Éditions Faton

25 rue Berbisey, 21000, Dijon

Tél. : 03.80.40.41.21

E-mail : infos@faton.fr

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
Hyacinthe Rigaud Catalogue raisonné Éditions Faton Ariane James-Sarazin
Hyacinthe Rigaud Catalogue raisonné Éditions Faton Ariane James-Sarazin
Editions Faton Hyacinthe Rigaud Catalogue raisonné